­
Bon­jour à vous,

­­­Vous nous rejoignez tout juste ? Bien­v­enue ! Nous avons pré­paré une petite présen­ta­tion des activ­ités du stu­dio, que nous vous invi­tons à découvrir.

­­Ici Chris­telle Per­rin, direc­trice artis­tique asso­ciée de Médi­anes. Je suis respon­s­able de nos pro­duc­tions graphiques sur le web et en papi­er. C’est un plaisir de vous écrire pour répon­dre à une ques­tion sim­ple : pourquoi le design est-il impor­tant dans les médias ?

­Lorsqu’on crée un média, on se demande à quel besoin répon­dre, à qui s’adress­er, avec quel con­tenu et quel ton. Pour des raisons de temps, d’expertise ou d’argent, on peut avoir ten­dance à laiss­er de côté le design, la forme sous laque­lle le média sera présen­té au monde. Pour­tant, le pre­mier con­tact qu’on a avec un média passe par son apparence visuelle, et cela nous guide pour décider si le média nous par­le, si on a envie d’aller plus loin. C’est pourquoi nous défendons chez Médi­anes une vision glob­ale, alliant l’éditorial, le mar­ket­ing, la tech­nique, et le design.

­Nous veil­lons à la cor­re­spon­dance entre forme et fond afin de pos­er des bases solides sur lesquelles on pour­ra ensuite, poten­tielle­ment des années durant, con­stru­ire. C’est un investisse­ment qui fait gag­n­er beau­coup de temps par la suite, et qui facilite l’identification des pub­li­ca­tions ou pro­duits. C’est par exem­ple ce que j’ai imag­iné pour la revue Pays, avec son for­mat car­ré met­tant autant en valeur les pho­tos, avec ses car­togra­phies per­me­t­tant un pre­mier con­tact avec le ter­ri­toire, ou ce que j’ai pro­posé à La Dis­pari­tion : une direc­tion artis­tique inspirée de la cor­re­spon­dance dactylographiée.

­Par ailleurs, le design joue un autre rôle essen­tiel : en ren­dant les doc­u­ments attrac­t­ifs, agréables, lis­i­bles, on facilite l’accès à l’information, ce qui est la pre­mière étape avant de pou­voir agir. Ce qui est déter­mi­nant pour engager et fidélis­er son audi­ence. C’est pourquoi soign­er nos pro­pres visuels est au cœur de nos préoc­cu­pa­tions depuis le tout début.

­Alors c’est impor­tant, mais existe-t-il un dan­ger ? À vrai dire, oui. Si on est libre de soign­er son iden­tité visuelle autant qu’on le souhaite, cela ne devrait pas être au détri­ment de la qual­ité du con­tenu, et de la cohérence entre le con­tenu et le contenant.

­Aus­si, la réal­ité matérielle importe : il serait dom­mage de dévelop­per une direc­tion artis­tique super, mais tech­nique­ment inex­ploitable par l’équipe du média. C’est la rai­son pour laque­lle il n’existe pas de solu­tion pré-faite, et que chaque pro­jet est pen­sé en fonc­tion de ses con­traintes, afin de dévelop­per les out­ils et modal­ités qui per­me­t­tront aux por­teurs et por­teuses de pro­jets d’être autonomes.

­Si cela vous intéresse d’en savoir plus, si vous avez des remar­ques ou un pro­jet à nous soumet­tre, vous pou­vez nous écrire, je serais ravie de vous lire.